Adjudant

Louis MATON

31/12/1898 -  3/9/1944

Charles BROGNIEZ

Son histoire

Lorsque la seconde guerre mondiale éclate, Louis MATON, Adjudant de la brigade de Bernissart, rejoint l'Armée Secrète, un groupe de résistants. Il prend d'ailleurs la direction du sous-groupe "G53" avec lequel il effectuera plusieurs missions de sauvetage, de transferts d'informations vers les alliés et de sabotage.

Le dimanche 3 septembre 1944, tôt le matin, Louis apprend que les américains sont à la frontière franco-belge et que la libération est prévue pour le jour même. Il hisse alors le drapeau belge sur le bâtiment de la brigade. Il revêt sa tenue d'Adjudant et va officiellement annoncer sa démission de directeur du sous-groupe "G53". Il souhaite, en effet, se consacrer totalement à son métier de gendarme.

Plus tard, il prend connaissance qu'une péniche en provenance de la France serait bloquée aux Sartis à Hensies (canal Mons à Condé), au lieu-dit « le Corbeau », le long du halage avant le pont du charbonnage qui avait précédemment été saboté. Trois soldats allemand seraient sur place. Louis MATON prend la décision de s'y rendre.

Sur place vers 09:30 heures, deux coups de feu retentissent, une des balles allemandes transperce le cou de l'Adjudant. Il meurt sur le coup. Aucune motivation du meurtre n'est connue.

Le 7 septembre 1944, après plusieurs tentatives de recherches, lors d'une battue organisée par des gendarmes et des civils, on retrouve le corps de Louis MATON, dépouillé.

Louis MATON est né à Tournai le 31 décembre 1898. Il était marié et père de trois enfants de 2, 10 et 17 ans.

Louis MATON fut ouvrier maréchal, il rejoint ensuite l'armée dans le troisième régiment de chausseurs à pied. En 1920, il quitte l'armée pour la Gendarmerie. Il passe alors par la Force Mobile à Mons (1920), la brigade de La Louvière (1923), la brigade de Chièvres (1927), la brigade de Mettet (1938) et enfin la brigade de Bernissart (1940).

Les funérailles eurent lieu le lundi 11 septembre 1944. Il fut inhumé sur la pelouse d'honneur du cimetière de Leuze-en-Hainaut.

Une plaque commémorative en son hommage fut apposée sur le mur de la brigade de Bernissart le 31 juillet 1949.


Sources :

- "A Bernissart, un résistant méconnu", date ignorée, Didier Boulongne Consulter

Sources des photos :



Vous avez des informations ou images sur cet hommage ? Contactez-nous ICI !

673 personnes ont visité cette page à la mémoire de Louis MATON

Messages et condoléances

Laissez votre message :

Info! Votre adresse Email reste secrète et cachée.



SECURITE : Combien font 2+2 ? (Ecrivez la réponse en chiffre !)





Retour en arrière

Photo :

Louis MATON

Date du décès :

3/9/1944 à 45 ans

Cause du décès :

Meurtre

Grade :

Adjudant
24 années de service
Matricule n° 16898 C

Corps d'appartenance :

Gendarmerie
Brigade de Bernissart

                       

Localisation :

Aux Sartis à Hensies (canal Mons à Condé), au lieu-dit « le Corbeau », le long du halage avant le p (Hainaut)

Voir la carte intéractive globale