Louis STAS

10/8/1850

Michel BLUM

Son histoire

La nuit du 9 au 10 août 1850, Jean-Henri MOTTE, maçon de 49 ans, assassine le garde champêtre Louis STAS de Jandrain (Orp-Jauche), à l'aide d'une arme à feu, alors qu'il est occupé de commettre une série de vol à main armée dans un champ de froment. Condamné à mort à Bruxelles le 15 février 1851. Exécution prévue à Jodoigne mais gracié le 30 mars 1851.

Ses complices, Prosper VAUTHIER et Ferdinand BELAIN sont condamnés à huit ans de travaux forcés, Hubert MOTTE, Marcelin INGEBOS et Frédéric INGEBOS, eux, à cinq ans de réclusion.

Louis SATS laisse derrière lui une veuve et six enfants. Il est enterré le 11 août 1850, de nombreuses personnes assistent à la cérémonie, à telle point que l'église ne peut toutes les contenir.


Sources :

- “Les condamnés à mort du royaume de Belgique (liste non exhaustive)”, laveuveguillotine.pagesperso-orange.fr Consulter
- https://uurl.kbr.be/1336785
- https://uurl.kbr.be/1336614

Sources des photos :



Vous avez des informations ou images sur cet hommage ? Contactez-nous ICI !

581 personnes ont visité cette page à la mémoire de Louis STAS

Messages et condoléances

Laissez votre message :

Info! Votre adresse Email reste secrète et cachée.






Retour en arrière

Photo :

Louis STAS

Date du décès :

10/8/1850

Cause du décès :

Meurtre

Grade :

Garde champêtre

Corps d'appartenance :

Police rurale
Commune de Jandrain

                       

Lieu du décès :

( Brabant wallon )

Voir la carte intéractive globale